Voyages

La route de la Soie

En visitant nos premiers caravansérails, nous avons plongé dans l’univers de la route de la soie. Vous souhaitez en savoir plus ?

La soie
La soie est née en Chine il y a presque 2000 av J-C. C’est une fibre textile d’origine animale.
Au V siècle, pour connaître le secret l’Empereur Justinien a envoyé des mouches pour voler les verres à soie, en vain.
Jusqu’au VIIe siècle seule l’Empire du Milieu connaissait le secret de fabrication. Toutepersonne brisant le secret risquait la peine de mort.

Vous êtes prêts pour une petite légende ?
La soie aurait été découverte par hasard par une femme, en buvant son thé sous un mûrier, un cocon serait tombé dans l’eau chaude et elle aurait tiré sur un fil et admiré la solidité, la qualité et la beauté de ce fil et aurait lancé la fabrication de la soie.
Le mûrier blanc abrite le bombyx, le ver à soie le plus connu. Le cocon est brûlé, on le dévide ensuite après ébullition et on récupère des fils. Un fil peut atteindre jusqu’à 2km. On prend ensuite plusieurs fils ensemble pour faire un premier fil de soie brute.

Les routes  de la soie
L’étoffe était importée en Occident par la célèbre route de la soie, la plus grande route commerciale de tous les temps.Elle commençait en Chine à Ch’ang-an (actuellement Xian) jusqu’en France/Italie/Turquie… Elle faisait environ 8000 km et il n’y avait pas une route de la soie mais des routes. Ces routes traversaient des steppes, des forêts, des montagnes, des déserts etc. Les caravaniers transportaient de la soie ainsi que des épices et de la porcelaine chinoise. Au XVe siècle, les routes terrestres ont été abandonnées au profit de routes maritimes moins dangereuses et plus rapides.

 Les caravansérails
Bivouaquer était trop dangereux, n’oublions pas les « 40 voleurs ». Les caravansérails ont ainsi été crée, les humains et les animaux y dormaient en sécurité.
La distance moyenne entre ces lieux étaient d’environ 20 à 30 km. En effet un chameau peut parcourir environ 30 km par jour, cela permettait de se rendre à un second caravansérail si le premier était complet.
A la nuit tombée, les portes se fermaient et le lieu était  gardé. On y trouvait la plupart du temps une écurie, une mosquée (pour les pays musulmans, elles servaient aux marchands), des entrepôts, une cuisine etc.
cara2 cara1cara5
cara4
cara3
Photos de caravansérails en Turquie.
A nous la route de la soie !

Publicités

2 réflexions au sujet de « La route de la Soie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s